The Fate Of The Republic

Venez parcourir la galaxie Star Wars et choisissez votre camp !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Libre   Ven 18 Déc - 0:42

Il avait été secouru. Evitant de se faire pendre, il se retrouvait dans un coin de Coruscant. Il n'avait vraiment sur où il allait, guider par ses deux acolytes, le mec de l'autre jour qu'il avait pris pour un avocat, et un autre qui l'avait fait sortir, un garde de la prison de Coruscant.

Après cela, ils l'avaient emmené jusque dans un bâtiment de la ville basse, près des cantina et autres, mais tout de même assez retiré. Un trou perdu, se dit le Mando.

Il reprit des forces grace au repas qui l'attendait sur une table, et but autant qu'il put. Quand on vous propose du whisky correlien 20 ans d'age, t'a intéret à l'accepter!

Morton se dégurgit la gorge et se tourna vers ses deux sauveurs.

" - Vous en avez mis du temps, qui que vous soyez."

La barbu souri et l'autre ne réagit que d'une seule manière, il aggrippa une lourde caisse et la balança au pied du mando.

La caisse roula sur le coté et laissa échappé ce qui ressemblait à une armure orange, celle... d'un mandaloréens! La sienne.

Le barbu se tourna vers lui et déclara:

" - Je me suis dit que ca pourrait vous servir."

Morton s'en empara et passa sa main sur le beskar. C'était toujours aussi agréable de sentir le métal froid en contact avec sa peau. Cela sonnait comme une douce musique.

" - Vous avez eut raison."


Le barbu se gratta le crane et parla à nouveau:

" - Je me nomme Le Domestique. On m'a chargé de vous sortir de là et de vous donner de quoi vous reposez. On m'a demandé aussi de vous remmetre ceci."

Il lui tendit un comlink.

" - Gardez-le avec vous en permanence, on vous contactera."

" - Pourquoi devrais-je vous obéir?" demanda Morton.

" - Pourquoi pas?" répondit simplement l'autre.

Puis ses deux sauveurs le quittèrent, en passant la porte le barbu en déclarant, main gauche levé:

" - L'avenir entre tes mains, Morton!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libre   Lun 21 Déc - 15:00

" L'avenir entre mes mains, mon cul." pensa Morton. Il avait tant cru à cette maxime qu'on lui répétait dans le passé. Plein de gens y avaient cru pendant des années, et ils avaient tout perdu, comme Morton.

Ce dernier regarda une dernière fois l'armure. Son reflet lui apparaissait dans le jaune et l'orange. Il avait tellement changé en cinq ans, il avait vieilli plus qu'il ne le pensait. Il n'avait pris conscience de ces changements qu'en très peu de temps, un journal-datapad était posé sur la table, et tandis qu'il avait manger, il avait vu défiler les dernière nouvelles.

Il avait manqué tellement de chose, le temps et les évènements avaient défilé à la vitesse de la lumière, laissant derrière eux les prisonniers du passé, de leur passé.
Morton se massa le visage, sa barbe blanche était rêche et piquante. Il enfila alors, avec ce sentiment de nostalgie comme un retour à la routine, chaque parcelle de l'armure mando, écoutant son corps reprendre sa place.
Sa vue se brouilla quelques instants quand il passa son casque sur la tête avant de retrouver cette fente en "T" qu'il avait tant adoré dans les derniers et les premiers moments de sa vie Mando.

Il regarda un dernière instant le comlink que Le Domestique lui avait donné, avant de le fourrer dans l'un de ses compartiments intégré dans l'armure.

Il se détourna alors de la pièce, et se dirigea vers la porte de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fate Of The Republic :: Coruscant :: Ville basse-
Sauter vers: